GPAT: La bourse d’émergence

« 10 000$ c’est beaucoup surtout à l’époque… Cette Bourse d’émergence GPAT est un petit boost qui peut faire de grandes choses » …

Le Grand Prix des Arts et des Talents « GPAT », ce concours qui aide les artistes chrétiens évoluant dans le domaine de l’art, met en place sa Bourse d’émergence de 10 000$. Elle a pour vocation de soutenir le développement artistique des futurs lauréats. Nous avons été à la rencontre d’artistes chrétiens s’illustrant chacun dans différentes sphères musicales, certains à travers le rap, d’autres par le chant. Roxy Olua, Jane Bossia, et Esdras B, se sont donc prêtés au jeu de l’interview croisée afin de nous expliquer en quoi la Bourse d’émergence GPAT aurait pu être bénéfique pour eux, dans leurs débuts de carrières.

Est-ce que tu peux te présenter ?

Roxy Olua : Je suis Roxana j’ai 25 ans, mais on me connait plus sous le nom de “Roxy Olua”.  J’effectue actuellement un Master en Stratégie Digitale, mais je suis également conductrice de louange à l’Eglise Providence.

Comment ta carrière musicale a-t-elle débuté ?

Roxy Olua : J’ai commencé à chanter à l’extérieur de l’église à partir de mes 16 ans avec un groupe d’amis. On se retrouvaient souvent pour chanter ensemble dans des studios, puis une fois un de nos amis nous a filmé et a partagé la vidéo sur sa chaine YouTube. C’est à partir de ce moment que l’on s’est fait connaître avec (Rabbi le Prince, Moïse Ngofo, et Chris Lukasi, qui sont d’autres artistes chrétiens), sur la chanson
Je te suivrai” qui aujourd’hui a atteint 2 millions de vues sur YouTube. C’est cette chanson qui m’a propulsé.

Si au début de ta carrière musicale tu avais eu la possibilité de remporter une Bourse d’émergence de 10 000$ Qu’est –ce que cela aurait changé dans ta carrière ?

Roxy Olua : Sincèrement ayant commencé ma carrière en indépendante, je m’autoproduisais. Sachant qu’en tant qu’étudiante les finances peuvent être compliquées, on n’a pas forcément les moyens de pouvoir évoluer correctement. Je me suis lancée dans une carrière solo, alors il fallait trouver le budget pour les clips, les enregistrements studio etc.

Alors oui s’il y avait eu une émission chrétienne qui me proposait de remporter 10 000$, cela aurait pu être une très belle opportunité. J’aurai même financé tout un projet, un Ep, voir un album, et surtout sortir toutes mes chansons qui se trouvent dans mon téléphone.  Effectivement, c’est un réel coup de pouce en tant qu’artiste chrétienne.

3 adjectifs pour encourager les nouveaux lauréats de Gpat 2022

Roxy Olua : Persévérance, Excellence, créativité


Est-ce que tu peux te présenter ?

Jane Bossia : Je suis Jane Bossia, chantre et artiste gospel. Je suis mariée et mère de trois enfants. Je vis actuellement en Côte d’Ivoire.

Je conduis la louange et l’adoration à l’église, mais j’ai aussi effectué des œuvres musicales, notamment deux albums et un Maxi single.

Comment ta carrière musicale a-t-elle débuté ?

Jane Bossia : Je considère que ma carrière musicale, c’est-à-dire la sortie de mes œuvres artistiques a réellement débuté en 2013, précisément à Londres, avec la réalisation de mon maxi single « Faith » qui contient trois titres.

Mais je chante à l’église depuis des années. Mes compositions ont été réalisées en France à l’église « Momentum », où j’ai également été baptisée. En plus de cela, avec des amis, nous participions aux sorties d’évangélisation durant lesquelles je distribuais gratuitement les CD que j’avais enregistrés.

Si au début de ta carrière musicale tu avais eu la possibilité de remporter une Bourse d’émergence de 10 000$ Qu’est –ce que cela aurait changé dans ta carrière ?

Jane Bossia : 10 000$ c’est beaucoup surtout à mon époque… J’aurai pu faire de meilleures productions par exemple des clips car à mes débuts, faute de moyens j’ai dû attendre avant de pouvoir réaliser. Ensuite avec cette somme j’aurai pu investir dans l’excellence artistique : clips, composition et communication. Ce sont des aspects très importants à ne pas négliger.

3 adjectifs pour encourager les nouveaux lauréats de Gpat 2022

Jane Bossia : Foi, courage et la passion


Est-ce que tu peux te présenter ?

Esdras B : Je suis Esdras, marié, artiste Gospel urbain. J’ai plusieurs cordes à mon arc, je ne suis pas seulement un rappeur mais j’aime réaliser, dessiner, composer, photographier et comme j’aime le dire je fais tout simplement de l’art et tout cela complète mon univers artistique.

Comment ta carrière musicale a-t-elle débuté ?

Esdras B : Ma carrière musicale a connu différentes saisons, mais elle a concrètement débuté lors de mon enfance en jouant à la batterie à l’église. J’ai pu faire ma première tournée américaine notamment au Canada avec l’artiste Blanche Tudilu qui est une artiste Gospel Afro. Je l’accompagnais en tant que batteur. Cependant, le rap bouillonnait en moi. C’est alors qu’un jour ma responsable de l’école du dimanche me propose de faire du rap devant toute l’assemblée lors d’un spectacle de Noël. J’ai accepté et c’était le feu ; des mamans dans l’église dansaient et criaient. C’était tellement bien !

Pour la petite anecdote, ma mère me disait que même dans son ventre je n’arrêtais pas de bouger dès qu’il y avait quelques mélodies. C’est là qu’elle a compris que j’allais évoluer dans ce domaine.

Si au début de ta carrière musicale tu avais eu la possibilité de remporter une Bourse d’émergence de 10 000$ Qu’est –ce que cela aurait changé dans ta carrière ?

Esdras B : Évidemment beaucoup de choses …  En particulier, au début de ma carrière, j’étais jeune, j’aurai plus investi dans la communication et la promotion. Notre erreur a été de mettre des grosses sommes d’argent dans des studios de qualité et un peu banaliser le côté promotionnel de la musique. 

Ce que je conseille aux futurs lauréats c’est de tout investir jusqu’aux derniers centimes : qualité studio, promotion des titres, clips, shooting etc. Il ne faut pas oublier que la musique c’est 30% dans le produit et 70% dans la promotion. Surtout que c’est une somme à ne pas négliger, cette Bourse d’émergence « GPAT » est un petit boost qui peut faire de grandes choses.

3 adjectifs pour encourager les nouveaux lauréats de Gpat 2022

Esdras B : Innovant, authentique, acharné de travail

Votre talent est une pierre précieuse, voici alors l’occasion de la faire révéler, briller et émerger au grand jour en participant à l’édition Gpat 2022.

 

Yasmine Bakayoko

What's your reaction?

Leave a Comment

error: Content is protected !!
X