Maverick City Music : la fin de leur collaboration avec Dante Bowe !

Mardi 26 septembre, Les visionnaires de Maverick City Music ont annoncé sur Instagram vouloir écarter Dante Bowe du collectif qui rassemble plusieurs worship leaders.

Vous l’avez peut-être vue, cette publication Instagram à propos de l’exclusion de Dante Bowe du collectif gospel Maverick City Music.

Pour rappel, le groupe américain a été fondé par Tony Brown et Jonathan Jay tous deux originaires d’Atlanta. Les artistes ont lancé leur projet en 2019 et continuent toujours de s’imposer dans l’univers de la musique chrétienne contemporaine. Leur dernier hit en date, “Jireh” une pépite aux oreilles en collaboration avec le groupe Elevation Worship.

Victime de son succès, le morceau a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs reprises, notamment une version française par le collectif Psaume 151, et cet été une version rap/afrobeats interprétée par les chanteurs Limoblaze, Lecrae et Happi.

Pourquoi Dante Bowe a-t-il été exclu ?

Avant d’être un groupe de musique, les worship leaders intégrant le collectif Maverick City sont d’abord eux-mêmes porteurs et ambassadeurs des valeurs chrétiennes qu’ils partagent au travers de leurs productions musicales, et les leaders de cette vision y mettent un point d’honneur !

C’est en allant en ce sens que ces derniers ont jugé plus judicieux de retirer leur confrère Dante Bowe du groupe après que ce dernier ait partagé plusieurs vidéos polémiques à commencer par une interview sur le red carpet des derniers Grammys Awards qui a refait surface: il y déclarait avoir hâte de voir le rappeur très controversé Lil Nas X performer sur scène; Puis il y a quelques jours c’est la vidéo d’une “Party Bus” postée par Dante lui même sur sa page Instagram où lui, Isaac Moses (Pianiste et chanteur de Maverick City) et d’autres amis célébraient l’anniversaire de Sabrina Harrison, la co-fondatrice de l’église AMEN et du ministère Equip By Faith, une association qui a pour objectif d’équiper et d’encourager les femmes dans leur foi.
Dans la vidéo de ce bus transformé en discothèque, on voit Dante en face cam s’amuser, danser et chanter sur le titre du chanteur américain Bad Bunny “Despues De La Playa”.

Le problème ?  Bad Bunny, au-delà du fait d’être un artiste séculier, n’a rien en commun avec les valeurs et idées que souhaitent prôner Maverick City Music. Ce même artiste aux paroles particulièrement violentes et sexuellement explicites, a par exemple été vu sur scène à un récent concert en train d’embrasser une de ses danseuses puis dans la seconde qui suit un de ses danseurs.

Les auditeurs du groupe ont particulièrement été choqués de constater l’attitude de Dante Bowe qui d’origine partage des valeurs bien différentes. Et ils n’ont pas manqué de le partager en commentaires, “Tu ne peux pas marcher avec Dieu et tenir la main du diable. Ça ne peut pas fonctionner…”
Face au scandale, le groupe a officiellement annoncé son exclusion avec beaucoup de bienveillance sur leurs réseaux sociaux : “En raison d’un comportement incompatible avec nos valeurs fondamentales et nos convictions, nous avons décidé de mettre une pause à notre relation professionnelle avec Dante Bowe. “

Ce dernier s’est montré très compréhensif et a pris soin de publier un communiqué en guise de
réponse qu’il a depuis supprimé de son compte Instagram : “Je m’excuse sincèrement pour l’impact de mon comportement et qu’il ait offensé de nombreuses personnes sur la plateforme que nous partageons ensemble. Tout au long de ce processus, j’ai reçu de sages conseils qui ont influencé ma décision de prendre du recul et de réfléchir à mes actions afin de pouvoir me réengager à vivre dans le but que Dieu a pour ma vie. Je tiens à remercier Maverick City Music pour leur soutien continu maintenant et toujours. Tout au long de ce processus, ils sont restés à mes côtés et pour cela, je leur suis vraiment reconnaissant.”

Cette réaction humble et conciliante a été appréciée par sa communauté qui lui a envoyé tout son soutien, des milliers de personnes ont aimé et commenté son post telles que Naomi Raine, collaboratrice du collectif Maverick City qui a elle aussi joué la carte du pardon en répondant sous ce même post, “nous t’aimerons toujours”; Israel Houghton “Rien que de l’amour pour toi Dante. Toujours” et bien d’autres.

Contre toute attente, cette page qui se tourne pour Dante Bowe se termine avec une belle note de fraternité et d’amour.

Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à nous faire part de vos avis dans les commentaires.

What's your reaction?

Leave a Comment

error: Content is protected !!
X